Découverte d'un centre de sauvegarde

 

 

 

Le fonctionnement d’un centre de sauvegarde repose sur son responsable, titulaire d’un certificat de capacité, sur le vétérinaire qui assure les actes chirurgicaux, sur des structures répondant aux impératifs biologiques des espèces recueillies, ainsi que sur des pratiques et des techniques éprouvées et harmonisées, résultant de plusieurs décennies d’expérience.

 

 

 

Faucon émerillon (Photo D. Crickboom)

Dans chaque centre, l’oiseau suit le parcours suivant :

* Accueil, diagnostic, soins, puis convalescence dans un box d’isolement ou dans un local de l’infirmerie

 

 

Cigogne blanche (Photo D. Crickboom)

 

 

Volières closes (Photo L. Larzillière)

* Rééducation en volières aux parois pleines, grâce à des équipements adaptés permettant un effort progressif.

* Préparation au relâcher dans des volières de type « tunnel » de grandes dimensions, pour la reconstitution de la masse musculaire, et le retour à un comportement conforme à la vie sauvage (fuite, prédation).

Volière de réhabilitation (Photo D. Crickboom)

 

 

Baguage d'un Busard (Photo D. Crickboom)

 

Avant leur relâcher, les oiseaux sont munis de bagues fournies par le C.R.B.P.O. dans le cadre d'un programme suivi des animaux relâchés.

 Cigogne blanche baguée (photo : F. Leturmy)

               Suite